Tous les textes des 3R

Digestion

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Modélisation

Modélisation des réponses de la digestion des bovins aux variations de la fibrosité des rations

SAUVANT D. (1), MERTENS D. (2)

(1) INAPG Laboratoire de Nutrition et Alimentation (INRA) de l’INAPG, 16 rue Claude Bernard - 75231 PARIS CEDEX 05

(2) UDSA-Madison - USA

RESUME

Une base de données expérimentales publiées a été rassemblée avec comme critère de sélection la mesure de durées de mastication et/ou de flux digestifs au duodénum. Ainsi 177 références représentant 232 expériences et 641 modalités expérimentales ont été regroupées. Le volume du rumen (n = 191, 74.0 ? 10.6 1) dépend essentiellement des quantités de fourrage ou de NDF ingérées. Le niveau d’explication statistique des variations de ce volume, apprécié par l’écart type résiduel (etr), est comparable entre les 4 principaux paramètres de fibrosité : NDF (% MS), concentré % MS (%C),indice de mastication (IM min/kg MSI) et densité particulaire (mm-l). Des conclusions très comparables peuvent être faites à propos du flux de liquide sortant du rumen (n = 187, 180.1 +/- 62.2 1). Les variations du pH ruminal (n = 362.6.2 +/- 0.3) sont bien expliqués (etr intra de 0.13 à 0.15) par NDF, % C et IM. Une conclusion analogue peut être tirée à propos du profil des acides gras volatils, ainsi l’etr intra pour le rapport acétate/propionate (n = 367,3.1 +/- 0.75) est compris entre 0.35 et 0.37 pour ces trois critères. Si on excepte la densité particulaire pour laquelle le nombre d’observations est faible, il apparaît que les trois autres critères de fibrosité possèdent des pouvoirs explicatifs/prédictifs comparables vis-à-vis des caractéristiques digestives considérées.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Modélisation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière