Tous les textes des 3R

Génétique et qualité - Génétique

Bovins à viande | Bovins laitiers | Données d’élevage | Génétique

Durée de gestation des races bovines françaises

GUERRIER J. (1), JOURNAUX L. (1), CHATELIN Y.M. (2), LEDOS H. (3)

(1) Institut de l’Elevage, Département génétique, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

(2) Institut de l’Elevage, Service Biométrie, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

(3) Institut de l’Elevage, Département génétique, BP 85825, 35652 Le Rheu Cedex

INTRODUCTION

La connaissance précise des durées de gestation des races bovines, en plus d’une importance zootechnique pour l’éleveur, est aussi indispensable pour l’évaluation génétique des animaux. Toutes les chaînes d’indexation des animaux utilisent les filiations des animaux qui ont été certifiées préalablement par le processus de certification des filiations (Anonyme, 2006). Ce processus analyse la concordance entre la date de naissance d’un veau et tous les évènements de reproduction, inséminations ou saillies naturelles, rencontrés par la vache autour des neuf mois précédant la naissance. Avec l’ensemble de ces informations, le processus peut certifier la filiation paternelle et maternelle qui sera utilisée comme lien génétique entre le veau et ses parents.

Les durées de gestation utilisées dans le processus de certification des filiations étaient issues de deux études (Bougler et al., 1968 et Marion, 1995) réalisées avec des données en faible nombre et plus ou moins fiables. Grâce au Système d’Information Génétique (SIG), les données maintenant disponibles sont plus nombreuses, nous permettant de calculer de nouvelles références de durées de gestation (Guerrier, 2005 et Guerrier et al., 2006), en améliorant la précision du processus de certification des filiations et l’évaluation génétique des bovins.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Données d’élevage | Génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière