Tous les textes des 3R

Environnement

Bovins laitiers | Environnement | Pâturage | Pollution

Utilisation du lisier de porcs sur les pâtures des vaches laitières en Bretagne : aspects techniques et sanitaires

BROCARD V. (1), FARRUGIA A. (2), LE GUENIC M. (3), LE MEUR D. (4)

(1) Institut de l’Elevage, Monvoisin, BP 67, 35650 Le Rheu

(2) Institut de l’Elevage, ENSAIA, BP 172,54505 Vandoeuvre 12s Nancy Cedex

(3) EDE du Morbihan, BP 77,56002 Vannes Cedex

(4) EDE-Chambre de l’Agriculture du Finistère, Ferme Expérimentale de Trévarez, 29163 Saint Goazec

RESUME

L’utilisation du lisier de porc sur les pâtures de vaches laitières fait partie des enjeux majeurs pour la Bretagne. L’essai mis en place à Trévarez depuis 1991 montre qu’elle est possible dans les conditions du Finistère, même à dose très élevée. La production laitière et fourragère ainsi que le comportement des animaux au pâturage ne semblent pas en être affectés. Les risques de lessivage de nitrate suite à des apports de lisier ou d’ammonitrate sont équivalents les 4 hivers observés, à même dose d’azote efficace. Différents freins à l’utilisation de cette technique subsistent cependant, notamment d’ordre sanitaire. A cet effet, des observations de survie des salmonelles lors du stockage de lisier et suite à son épandage sur pâture ont été réalisées dans diverses zones pédoclimatiques de Bretagne. Le stockage sans nouvel apport abaisse le niveau de contamination, mais n’apporte pas de garantie. Les parcelles dans lesquelles des salmonelles ont été retrouvées au stade de pâturage avaient reçu du lisier contenant plus de 1 600 salmonelles pour 100 g, soit très fortement contaminé.

Bovins laitiers | Environnement | Pâturage | Pollution

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière