Tous les textes des 3R

Facteurs d’élevage influençant la qualité du lait

Caprins | Mammites | Qualité des produits | Qualité lait

Relations entre les numérations cellulaires du lait et le statut infectieux de la mamelle chez la chèvre

De CREMOUX R. (1), POUTREL B. (2), BERNY F. (3), HEUCHEL V. (3)

(1) Institut de l’EIevage - Agropole - Les Touches - 86800 Mignaloux-Beauvoir

(2) INRA - Laboratoire de Pathologie Infectieuse et d’lmmunologie - 37380 Nouzilly

(3) Institut de l’Elevage - 149, rue de Bercy - 75595 Paris Cedex 12

RESUME

Les relations entre statut infectieux des mamelles et numérations cellulaires du lait ont été analysées sur 1 060 chèvres, appartenant à huit troupeaux commerciaux, afin de déterminer un test de diagnostic présomptif des infections mammaires. Les numérations cellulaires ont été influencées par le numéro et le stade de lactation (p £ 0,001). Néanmoins, les infections occasionnées par les staphylocoques coagulase-négative (germes les plus fréquemment isolés) ou par les pathogènes majeurs (essentiellement Staphylococcus aureus) constituent la cause majeure d’augmentation des numérations cellulaires. Un test de diagnostic présomptif des infections mammaires a par conséquent été établi. Les seuils de 750 000 et 1 750 000 cellules par ml discriminent les chèvres infectées par des staphylocoques coagulase-négative des chèvres saines et des chèvres infectées par des pathogènes majeurs. Dans le cadre de ces discriminations, les efficiences atteignent respectivement 66 et 72 %. La prise en compte de plusieurs numérations cellulaires a amélioré l’exactitude de ces tests. Les numérations cellulaires apparaissent donc comme un outil de dépistage des infections de la mamelle, facile à mettre en oeuvre à grande échelle afin de favoriser une gestion sanitaire des troupeaux caprins.

Caprins | Mammites | Qualité des produits | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière