Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins à viande | Modélisation | Reproduction

Intérêt de la modélisation pour interpréter l’influence de la date de vêlage sur la durée de l’anoestrus post-partum chez la vache allaitante.

F. BLANC (1), J. AGABRIEL (2)

(1) Unité Elevage et Productions des Ruminants ,ENITA Clermont, BP35, Site de Marmilhat, 63370 Lempdes

(2) Unité de Recherche sur les Herbivores, INRA-Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

RESUME

Plusieurs études ont montré l’existence d’une corrélation linéaire négative hautement significative mais très variable entre la date de vêlage et la durée de l’anoestrus post-partum chez la vache allaitante. L’objectif de cette étude est de caractériser et formaliser la loi de réponse liant durée de l’anoestrus post-partum et date de vêlage et d’en identifier les principaux facteurs de variation connus (saison, parité). Une interprétation biologique de l’effet de la date de vêlage est testée par l’analyse statistique de données bibliographiques et expérimentales issues des domaines INRA de Laqueuille et du Pin. L’hypothèse retenue et testée considère que l’effet date de vêlage sur la reprise d’activité ovarienne post-partum rend compte d’une sensibilité de la vache à la variation de la photopériode au cours du mois précédant le vêlage. Une formalisation mathématique de cet effet est proposée et intégrée, après quantification, dans le modèle de prédiction de l’intervalle vêlage - reprise de cyclicité post-partum. La comparaison des prédictions de cette version du modèle avec celle du modèle initial, intégrant uniquement les effets de la parité, de la note d’état corporel au vêlage et de l’exposition au taureau a révélé une amélioration du potentiel prédictif du nouveau modèle.

Bovins à viande | Modélisation | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière