Tous les textes des 3R

Génétique

Caprins | Génétique

Mise en place d’un nouveau critère de connexion génétique dans l’espèce caprine.

BLUET B. (1), CLEMENT V. (1), MARTIN P. (2), LALOE D. (3), FOUILLOUX M.-N. (1)

(1) Institut de l’Elevage

(2) Caprigène-France

(3) INRA Station de Génétique Quantitative Appliquée

INTRODUCTION

Dans le cadre d’une évaluation génétique des reproducteurs, la fiabilité des index dépend entre autres de la connexion génétique qui existe entre les élevages : les relations de parenté entre individus de troupeaux différents permet la comparaison de leurs valeurs génétiques estimées en garantissant une meilleure évaluation des effets génétiques et de milieu. Il est donc important d’avoir la possibilité de fournir un critère de mesure de la connexion génétique.

Actuellement, dans l’espèce caprine, un troupeau est dit connecté si le pourcentage de paternités connues et le pourcentage de filles issues d’IA sont supérieurs à un seuil fixé pour chaque rang de lactation. Même si ce critère a montré son efficacité depuis une dizaine d’années, il présente certaines limites, notamment sa nature discontinue au cours du temps et le fait qu’il considère les filles d’IA comme seule source de connexion. Chez les bovins allaitants, le CACO (critère d’admission au rang des troupeaux connectés) est utilisé depuis plusieurs années pour mesurer la connexion génétique (Fouilloux et Laloë, 2006). Cette méthode de mesure a été appliquée aux élevages caprins et comparée au critère à seuil actuel.

Caprins | Génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière