Tous les textes des 3R

Génétique

Génétique | Ovins à viande | Reproduction

Performances de reproduction des brebis Boujaâd luttées par des béliers D’man et performances de croissance des agneaux croisés F1.

A. CHIKHI

INRA-CRRA d’Errachidia, BP 2 Errachidia Principale, Maroc email : chikhi@inra.org.ma et chikhiabdelkader@yahoo.fr

INTRODUCTION

Les races ovines locales existantes au Maroc ne répondent pas entièrement aux exigences des éleveurs des régions favorables du pays qui souhaitent disposer d’animaux plus productifs. En effet, les races locales marocaines peuvent être classées en deux catégories différentes : la race prolifique D’man, dont les agneaux enregistrent une croissance et des poids faibles et les races de parcours (Sardi, Boujaâd,...) qui produisent des agneaux dont la croissance est satisfaisante mais dont la prolificité est faible. D’où l’idée de la création de la race synthétique DB en utilisant les béliers de race D’man localisée dans les oasis du sud et les brebis de race Boujaâd qui peuple les plateaux du centre-ouest.

L’étude intéresse deux races locales, D’man et Boujaâd, conduites dans un rythme de reproduction annuel en croisement. La race D’man (race de béliers) est caractérisée par ses performances de reproduction exceptionnelles : prolificité élevée, puberté précoce et saison sexuelle très étendue et la race Boujaâd connue pour sa croissance, sa bonne qualité de carcasse, sa production de laine et ses aptitudes d’adaptation (Chikhi, 2002 ; Kerfal et al., 2005).

L’objectif de ce travail est d’étudier les performances de reproduction des brebis Boujaâd (B) luttées par des béliers D’man (D) et les performances de croissance des agneaux croisés F1 (DB) en perspective de la création d’une race synthétique DB (D’man x Boujaâd).

Génétique | Ovins à viande | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière