Tous les textes des 3R

Alimentation - Fermentations ruminales

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

La dynamique de dégradation de l’énergie est un élément déterminant de la fibrosité des régimes.

PEYRAUD J.L.

Unité de Recherches sur la Production du Lait, Unité Mixte de Recherche INRA/ENSAR, 35590 St Gilles

RESUME

La fibrosité des régimes ne peut pas être caractérisée uniquement à partir des teneurs en fibre ou de la granulométrie des fourrages ou des durées de mastication car ces critères ne prennent pas en compte l’origine des glucides qui peuvent aussi affecter le pH ruminal. Cinq essais ont été réalisés pour quantifier les effets sur la dynamique des fermentations ruminales, de la finesse de hachage des fourrages, de la quantité de MS dégradable des concentrés, modulée par la proportion de blé ou l’origine de l’amidon (blé et maïs), et du niveau d’ingestion des rations. Les effets ont été quantifiés par la durée de pH < 6 qui est apparue comme un critère plus étroitement relié aux variations de l’activité microbienne (estimée par les profils d’AGV et la digestibilité des fibres) que le pH moyen. La réduction de la taille des particules de fourrage a fortement accru les durées de pH < 6 et diminué rapport C2 : C3. Ces effets semblent s’expliquer davantage par l’accroissement de la vitesse de fermentation du fait d’un rapport surface/poids accru des particules que par la réduction des durées de mastication. Les glucides à dégradation rapide ont eu des effets d’autant plus marqués qu’ils étaient introduits en quantité plus élevée et que les fourrages étaient broyés. Compte tenu de ces résultats, il semble intéressant de caractériser les régimes à partir de leur teneur en MS rapidement dégradable. Un critère a été élaboré à partir du taux de dégradation en 4 heures d’incubation ‘ in sacco ‘ des aliments. La quantité de MS rapidement dégradable est calculée en sommant les MS ‘ rapides ‘ des concentrés et celle des fourrages, en ne retenant pour ces derniers que la fraction de leur MS passant à travers un tamis de 4 mm. L’utilisation de ce critère pour détecter les zones à risque est discutée.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière