Tous les textes des 3R

Elevage biologique : maîtrise du parasitisme

Bovins à viande | Elevage biologique | Ovins à viande | Parasitisme | Systèmes d’élevage

Intérêt du pâturage mixte entre ovins et bovins dans la gestion du parasitisme digestif en système d’élevage Agriculture Biologique.

H. HOSTE (1), J. C. PONS (2), J. P. GUITARD (2), N. DAUPTAIN (3), N. GAUDOUT (1), A. CALMEJANE (1)

(1) UMR 959 INRA / DGER, 23 chemin des Capelles, 31076 TOULOUSE, France

(2) Lycée Agricole de StAffrique, Route de Bournac, 12400 ST AFFRIQUE, France

(3) LEGTA LeRobillard, 14170 ST PIERRE sur DIVES, France

INTRODUCTION

En raison de spécificités parasitaires étroites, le pâturage mixte entre bovins et petits ruminants est une des solutions envisageables en Agriculture Biologique pour réduire l’intensité des infestations parasitaires dans les deux espèces hôtes, en particulier pour les strongles gastro-intestinaux, et limiter ainsi le recours aux traitements anthelminthiques. Plusieurs études réalisées en Europe septentrionale (Bairden et al, 1995) ou en zones tropicales (Southcott et Barger, 1975 ; Reinecke et Louw, 1991 ; Mahieu et al, 1997, Giudici et al, 1999) ont montré précédemment l’intérêt et les limites de ces modes de conduite. Cependant, peu de données sont disponibles correspondant aux conditions épidémiologiques du sud de la France. Les conséquences du pâturage mixte simultané avec des bovins sur le parasitisme de brebis ont donc été examinées en système de conduite Agriculture Biologique (AB).

Bovins à viande | Elevage biologique | Ovins à viande | Parasitisme | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière